L'hypersensibilité

Dernière mise à jour : nov. 7



Vous faites partie des 15 à 20% de personnes hypersensibles ? Vous vous reconnaissez dans le descriptif de l'illustration ?


Malgré, le côté pessimiste que renvoie cette illustration sur l'hypersensibilité, je peux vous assurer que l'hypersensibilité n'est pas une fatalité !


Alors, oui !

Oui, l'hypersensible est une éponge émotionnelle : il prend toutes les émotions qui sont autour de lui : il peut être en colère sans réellement savoir pourquoi ! Oui, l'hypersensible a du mal avec la foule, les endroits bruyants, les fêtes : il mettra un terme à ce genre d'exposition plus tôt que d'autres personnes ! Oui, l'hypersensible pleure facilement : que ce soit pour exprimer sa joie, sa colère, sa tristesse, les larmes sont monnaie courante ! Oui, l'hypersensible est anxieux : comme il est perfectionniste, il a toujours peur de ne pas arriver à atteindre la perfection qu'il vise ! Oui, l'hypersensible a des difficultés dans les interactions sociales : il n'a pas forcément tous les codes pour "être compris" des autres, ça le rend mal à l'aise en société, quelques fois il préfère même rester seul.


Mais toutes ces caractéristiques permettent à l'hypersensible de voir la vie différemment : empathique, il perçoit les changements d'humeur des uns et des autres et peut s'adapter, peut les comprendre : cela en fait un super collaborateur au travail voire un ami fiable. Il ressent les choses autrement : odeurs, bruits, lumière, matières, et peut se révéler être un atout au quotidien comme une vraie sentinelle. Cela se fait aussi ressentir dans son côté artistique : quelle créativité !

Et puis, pour se "protéger" de son hypersensibilité, il va mettre en place plusieurs stratégies, cela accroît sa perception, son écoute de soi et son intelligence.


Dernier point : il est très difficile d'être un homme hypersensible. Pourquoi ? Tout simplement car dans l'imaginaire collectif : "boys don't cry" : seules les filles pleurent... Il est beaucoup plus concevable de voir une fille / femme pleurer que les garçons / hommes... Ce qui est totalement faux mais cela fait partie de notre culture, de notre éducation...


Petits conseils pour bien vivre son hypersensibilité : - Acceptez vous tel(le) que vous êtes ! Si vous vous trouvez des défauts (je rappelle que vous êtes perfectionniste !), dites-vous qu'à chacun de vos défauts correspond une belle qualité ! - Apprenez à vous connaître : sentez les vibrations, le langage de votre corps afin d'anticiper les moments d'angoisse, les moments de ras-le-bol. - Entourez-vous des bonnes personnes : vous ne vous en rendez pas compte mais vous êtes une personne dévouée, fiable, souvent honnête et travailleuse mais aussi naïve (ah oui ! vous avez beaucoup d'intuition mais vous ne vous écoutez pas : si vous ne "sentez" pas une personne pourquoi lui laisser une chance ?). Beaucoup de personnes pourraient vouloir abuser de vous : une copine qui se confie trop et qui ne vous écoute pas, un patron qui vous met trop la pression parce qu'il sait qu'il peut compter sur vous... - Pour le perfectionnisme : il engendre votre anxiété. Essayez d'appliquer la méthode des petits pas ou méthode Kaizen : il s'agit de "découper" en sous tâche un objectif qui semble trop grand pour vous.


Si vous ne vous sentez pas d'attaque ou pas capable de gérer votre hypersensibilité seul(e), je peux également vous aider. Je suis moi-même hypersensible et depuis ma rencontre avec la sophrologie, je suis moins perfectionniste, je suis moins angoissée et j'apprécie beaucoup ma différence que je ne vois plus que comme une force .

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout