top of page
  • Photo du rédacteurAurore

Mon enfant se dévalorise

L'entrée à l'école a été marquée par une grosse baisse de l'estime de soi de votre enfant... Vous ne comprenez pas pourquoi et vous ne savez pas quoi faire pour l'aider !


mon enfant se dévalorise
mon enfant se dévalorise

Depuis que votre enfant fréquente l'école (maternelle ou primaire), vous avez remarqué que sa bonne humeur s'est effacée, que sa persévérance est partie aux oubliettes et que son optimisme s'est terni !


En effet, l'école met en avant les niveaux de chacun et chacune sur des compétences bien particulières. Et votre enfant doit se confronter à des enfants de son âge peut-être plus doués ou ayant plus de facilités que lui dans certains domaines !


Et cette réalité peut être compliquée à vivre pour un enfant qui a l'habitude de voir dans les yeux de ses parents à quel point il est formidable !


Il se peut que les compétences demandées par l'école ou le niveau de la classe de votre enfant ne correspondent pas à ses talents. De ce fait, il ne peut pas briller comme il le devrait ! Mais, il n'y a rien d'irrémédiable à cette situation ! Car votre enfant a du talent, peut-être dans le dessin, peut-être dans la lecture, peut-être dans la construction de légo®... Peu importe ! Parlez-en avec le professeur de votre enfant et voyez avec lui ce que votre enfant est autorisé à faire. S'il est fort en pâtisserie, permettez-lui de venir à l'école avec ses derniers biscuits ! S'il est doué en dessin, qu'il fasse une exposition en classe ! S'il a des facilités au basket, peut-être peut-il faire une démonstration à ses camarades de quelques minutes pendant l'heure de sport ?


Autres idées pour la classe :

  • Convenir avec le professeur d'un code secret : quand votre enfant connaît la réponse à la question posée par le professeur, il lève la main (le professeur peut l'interroger), quand votre enfant ne connaît pas la réponse, il lève le poing (le professeur sait qu'il ne doit pas l'interroger). Cela permet à votre enfant de s'impliquer et cela donne l'impression aux autres élèves que votre enfant sait des choses et ils ne le voient plus comme un "nul".

  • Encourager l'enfant même si la progression est minime. Ne pas se focaliser sur les ratés, les difficultés...

Et pour la maison : toujours se focaliser sur les points positifs, les réussites. N'oubliez pas qu'un enfant qui échoue est un enfant qui apprend. Un enfant qui n'échoue plus n'est plus en train d'apprendre.


Et si vous souhaitez aller plus loin, les outils de sophrologie aident à prendre du recul, à retrouver confiance en soi, à persévérer, à être patient... Aussi, prenez rapidement rendez-vous pour votre enfant sur www.avec-aurore.com/planning


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page