top of page
  • Photo du rédacteurAurore

Atypiques, gestion des émotions et société

Peut-être qu'en tant que personne hypersensible, à haut potentiel, atteinte de troubles, vous avez la sensation que la société ne vous inclut pas ?

atypiques et société
atypiques et société

En effet, notre hypersensibilité, notre vision du monde et notre gestion des émotions ne correspondent pas du tout aux attentes de nos compatriotes.


J'ai le sentiment que nos aïeux nous ont éduqué dans le seul but d'être intégré dans la société. Et selon eux, être accepté socialement c'est de ne surtout pas faire de vague, de ne pas se faire remarquer : ne pas crier de joie, ne pas non plus pleurer (surtout si on est un garçon), ne pas se mettre en colère... Bref, un peu à l'image de notre école publique d'aujourd'hui : on s'assoit, on écoute, on ne bouge pas, on ne parle pas...

Et c'est peut-être ça qui dérange. D'une part, nous, les atypiques, voyons le monde différemment. D'autre part, certains d'entre nous avons les larmes qui viennent vite (même lorsque nous rions !). D'autres parmi nous peuvent avoir des gestes violents quand ils sont en colère... Et ainsi, nous ne correspondons pas aux attentes inculquées par nos grands parents / parents...


Grâce aux neurosciences, nous savons l'utilité des émotions et surtout qu'il est nécessaire de les laisser s'exprimer. Nous savons que garder ses émotions sous un couvercle ne peut que nous rendre malade, dépressif ou proches du burn-out.


Ainsi, même si on a du mal à gérer nos émotions, même si on a honte de pleurer devant La Petite Maison dans la Prairie (qu'on a vu une centaine de fois), notre sensibilité pourrait devenir "la norme" dans un futur plus ou moins proche !


Et si vous souffrez trop de vous sentir exclu(e), rencontrez-moi, je vous apprendrai à prendre du recul, à vous accepter et à reprendre confiance en vous !


Comments


bottom of page