top of page
  • Photo du rédacteurAurore

TDAH : Je coupe la parole !

Un gros défaut que l'on reproche souvent aux personnes atteintes de TDA/H est le fait qu'elles coupent (trop) souvent la parole... je vous explique !

tdah coupe la parole
tdah coupe la parole

Même si ce n'est pas agréable à entendre, une grande majorité des personnes atteintes de TDA-H coupe la parole qu'elles soient adultes ou enfants !


Bien qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'un manque d'éducation, ce n'est pas du tout pour cette raison que les personnes atteintes de TDA-H coupent la parole !


En fait, il y a deux raisons principales !


La première cause de ce phénomène est due au dysfonctionnement du neurotransmetteur de l'inhibition. Ce dernier doit normalement filtrer les informations à transmettre au cerveau.


Par exemple, si on a vu une rose et qu'on veut la rapprocher de son nez pour la sentir :

Notre cerveau reçoit comme informations : l'image de la rose, la distance à parcourir pour qu'elle soit à notre portée, le mouvement de la main pour l'attraper, l'ouverture des narines pour l'odorat, le souvenir que la tige de la rose peut piquer, le cerveau va donc adapter le mouvement de la main et les mouvements oculaires pour repérer les épines...

Chez une personne atteinte de TDA-H, le cerveau reçoit comme informations : l'image de la rose, du ciel, du buisson, de la chenille,... la distance à parcourir et tout ce qu'il y a autour de la rose,... le souvenir que la rose peut piquer,... le mouvement à effectuer pour l'attraper,... les narines qui sentent toutes les odeurs alentours,... l'étiquette qui gratte,... la chaussure qui sert le pied,... le goût âpre dans la bouche,... les cheveux qui chatouillent,... la discussion qu'on a eu hier avec Pierre-Yves,... les pensées... etc...

Certaines personnes TDA-H en oublient même qu'elles voulaient sentir la rose ! D'autres savent qu'elle peut piquer mais l'information étant submergée par d'autres, elles finissent par se piquer quand même !


Ce flot d'informations peut engendrer également l'impulsivité. On a l'impression que les personnes impulsives agissent vite sans réfléchir ; dans le cas du TDA-H, c'est le fait de trop réfléchir qui entraîne cette impulsivité. Par exemple, l'enfant bien éduqué sait qu'il doit dire "bonjour, aurevoir, s'il vous paît et merci". Si ces informations sont mêlées à d'autres, elles peuvent être zappées. L'enfant bien éduqué peut, aux yeux des autres, passé pour un enfant mal élevé !


La deuxième cause du phénomène "je coupe la parole" est le nombre infini d'idées et de pensées qu'il peut y avoir dans la tête d'une personne atteinte de TDA-H !

Par exemple, la personne atteinte de TDA-H veut sentir la rose :

Dans sa tête, elle se remémore la dernière fois qu'elle a senti la rose, c'était chez sa grand-mère, et comment elle va mamie au fait, la dernière fois que je l'ai vue on a joué à un jeu sympa... ah oui, ce jeu il faut que je le montre à ma meilleure amie... tiens quand est-ce qu'elle est disponible, et si on faisait autre chose, et si je demandais à maman... peut-être que la rose va me piquer... la dernière fois que je me suis fait piquer j'ai eu une gouttelette sur le bout du doigt, ça n'a pas fait mal longtemps, mais le sang il vient d'où ? et si je perds une goutte, c'est grave ? A quel moment cela devient grave de perdre du sang ? Et combien de litres de sang avons-nous dans notre corps ? Je peux demander à maman, je peux avoir l'information dans tel ou tel livre.... [je m'arrête là !!!]


La personne atteinte de TDA-H a vraiment 1 000 idées à la minute !!! Elle sait par expérience qu'une idée en chasse une autre sans cesse... Aussi, elle va vouloir vous soumettre son idée avant de l'oublier. Elle est tellement obnubilée par sa peur d'oublier qu'elle va vous couper la parole !


En conclusion :

Si vous vivez avec une personne atteinte de TDA-H, armez-vous de patience et prenez conscience que derrière cet acte de vous couper la parole, il n'y a pas forcément une intention de vous nuire, de s'opposer ou de vous contrarier.

Si vous êtes atteint de TDA-H est que cette manie de couper la parole vous dérange parce que vous aimeriez être plus à l'écoute de l'autre, je ne peux que vous conseiller des séances de sophrologie. Ces séances vous permettront de gérer votre anxiété et de ce fait, de gérer cette peur d'oublier qui vous hante ! Vous serez plus serein si l'idée est chassée par une autre. De plus, les séances de sophrologie vous aideront à vous poser, à relativiser et à prendre du recul.

Aussi, prenez rendez-vous en ligne pour qu'on discute de vos objectifs !

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page